0

VÉLO CHANNEL




TEST DU KIT MATCHY 
PAR VÉLO CHANNEL

Vélo Channel a fait le test du maillot Premier de la Classe et du cuissard Classique Navy Blue. Voici ci-dessous leur avis ou à lire directement sur le site web de Vélo Channel



TEST DE LA TENUE MATCHY NAVY/PREMIER DE LA CLASSE

"Le vélo, c’est sport et écolo, mais il est possible d’aller encore plus loin dans la démarche de citoyen éco-responsable. La marque française Matchy le démontre en proposant une gamme de vêtements cyclistes à base de tissu recyclé. Nous avons testé pour vous l’ensemble formé par le cuissard Navy et le maillot Premier de la classe.

Pour Matchy, la question environnementale est un enjeu majeur du XXIe siècle. C’est ainsi que la marque a créé une gamme de maillots simple et moderne, qui associe le design avec l’utilisation d’un tissu recyclé, le Repreve. C’est une fibre réalisée à partir de bouteilles en plastique recyclées. D’autres gestes sont mis en avant pour se mettre en conformité avec l’image véhiculée : pas de plastique dans les emballages, des étiquettes fabriquées à partir de papier recyclé kraft et un contrôle de la gestion des déchets chez les fournisseurs.

Le tissu Repreve

Le processus de fabrication du tissu recyclé commence par la collecte de bouteilles en plastique, qui sont lavées et décontaminées, puis transformées en granulés. Ces derniers sont ensuite extrudés en fils, afin de créer le tissu. Un tissu qui n’est pas différent d’autres tissus techniques, puisqu’il est étirable et sèche rapidement, il résiste aux UV et à l’épreuve du temps.


Pourquoi Matchy ?

Créée par des Français d’abord installés à Londres, puis de retour à Annecy, Matchy se veut éco-citoyenne et dans l’air du temps, avec des collections au style tendance et en quantité limitée. L’idée est de faire correspondre autant que possible la tenue avec le vélo ou l’humeur du moment. Chaque collection dispose de couleurs et de designs particuliers qu’il sera difficile de retrouver chez le compagnon de route. Et ça marche, si l’on en croit la réaction de nos camarades d’entraînement, tous conquis ou en tout cas curieux de cette tenue composée du cuissard Navy et du maillot Premier de la classe.




La coupe

Le tissu semble de qualité, et les finitions de bonne facture. Le maillot dispose de flancs en tissu maillé, de larges bandes de silicone aux manches qui maintiennent sans serrer, et d’un élastique recouvert de silicone également en bas pour le maintien. À l’arrière, on trouve trois poches plus une poche zippée et protégée de l’humidité, pour un smartphone, une carte de crédit ou de l’argent par exemple. Un élément réfléchissant est également présent sous la poche centrale. Fermeture éclair totale sur l’avant, et une poche sur la poitrine pour le style complètent le maillot Premier de la classe.



Le cuissard en Lycra est plus classique, bien que composé d’une peau anatomique dite « endurance » (épaisse et à différentes densités) et de bretelles en mailles. On retrouve également une large bande en silicone en bas des cuisses pour le maintien, sans serrer. Une fois portée, la tenue se révèle ajustée, mais pas trop serrée. Ce n’est pas vraiment un problème pour le maillot, avec ce tissu doux et souple, et des bandes de maintien bien placées. Par contre le cuissard taille un peu grand pour du S (par rapport à d’autres marques) et c’est notamment sensible au niveau des hanches et donc du soutien de la chamois. Les jambes ne sont pas trop longues, mais on aurait aimé que le tissu soit un peu plus rigide sur l’avant. En fait, le cuissard se montre confortable en position avec les mains en haut, quand le poids repose plus sur l’arrière de la selle. Mais en position basse, on manque un peu de soutien sous les parties génitales.





Sur la route

Si pour le cuissard le confort est directement une affaire de taille (une XS aurait été mieux appropriée dans notre cas, mais cela n’existe pas au catalogue), on remarque aussi que les rebords de la chamois ne sont pas cousus bord à bord. Cela ne pose pas de problème a priori, mais attention aux sorties sous la pluie, qui peuvent provoquer des irritations à cet endroit-là. Le maillot se fait totalement oublier par grosse chaleur, et c’est bien ce qu’on attend de ce type de produit. Aéré et souple, il ne conserve pas l’humidité et ne donne pas l’impression d’emmagasiner de la chaleur. Les poches sont accessibles, mais leur contenu reste pourtant bien collé au corps, ce qui évite la sensation désagréable que quelque chose se balade à l’arrière. Le tissu Repreve se comporte donc comme n’importe quel tissu haut de gamme. Il est impossible de savoir qu’il s’agit de matière recyclée. Si le prix de l’ensemble est élevé (210 €), il s’inscrit aussi dans la tendance du moment dès lors que l’on veut sortir des traditionnelles tenues de club. Un seul regret, et non des moindres : si la conception est bien française, la fabrication est chinoise. On a connu plus court comme circuit éco-responsable.



BILAN

Les + : couleurs, style, finition, tissu recyclé pour le maillot
Les – : taille un peu grand
Maillot : tissu Repreve (recyclé). Tailles du S au XXL.
Cuissard : Lycra fabriqué en Italie, conçu en France, assemblé en Chine, chamois anatomique « Endurance ». Tailles : du S au XXL.


Prix public conseillé : 95 € (maillot), 115 € (cuissard)


Velo Channel : velochannel.com